Quand le cinéma donne envie de changer le monde...

Pour votre recherche, nous avons trouvé :

  • Autour du 1er mai : 35 résultats

    base des films qui interrogent la société

  • Médiathèque A. Sayad : 25 résultats

    musée de l’histoire de l’immigration

  • Cedidelp : 23 résultats

    médiathèque des mouvements sociaux

  • Socioeco.org : 8 résultats

    site ressources de l’économie sociale et solidaire

  • BED (Bretagne et diversité) : 3 résultats

    films emblématiques de la diversité culturelle dans le monde

  • Autres Brésils : 2 résultats

    décryptage de la société brésilienne pour un public francophone

  • Repenser la propriété des médias pour faire de l’information un bien commun, 2016

    Conférences Utopia

  • 10 tactiques (pour transformer l'information en action), TACTICAL TECHNOLOGY COLLECTIVE, 2009

    Des acteurs des médias alternatifs du monde entier témoignent de leur démarche au service de la liberté d'expression et d'information.

    Mots-clés : Accès à l'information, Technologie de l'information et de la communication, INFORMATION

  • Autre information est possible (Une), Sophie Gergaud, 2011

    Dans le cadre du Forum Social Mondial qui s’est tenu à Dakar en février 2011, Ritimo, réseau d’information et de documentation pour la solidarité internationale et le développement durable, a co-organisé un séminaire d’une journée sur les médias alternatifs avec des partenaires du Sud (Intervozes (Brésil), E-Joussour (Maroc), Sacsis (Afrique du Sud), Ciranda (Brésil), Pambazuka (Afrique), ALAI (Equateur)). Retour en images sur la place de la communication et de l’information dans nos sociétés mais aussi au sein-même du FSM, sur le rôle des médias alternatifs dans les mouvements sociaux et leur appropriation par les militants et acteurs de changement social.

  • À mille lieues de la révolution, Behzad Adib, 2013

    En 1984, Imad a quitté Damas pour s’installer à Montréal. Depuis, son temps est réparti inégalement entre son métier de chauffeur de taxi, sa famille et la consommation immodérée de bulletins d’information. La couverture médiatique de la révolution syrienne alimente son désir de contribuer, malgré la distance, à la création d’une Syrie libre et moderne.

  • La guerre d'Algérie dans les médias, Jean-Pierre BERTIN-MAGHIT, 2013

    De nombreux travaux ont étudié la guerre d'Algérie sous l'angle politique, militaire et économique mais peu ont utilisé les médias comme source d'information et d'étude. Cet ouvrage rassemble des textes proposés par les institutions (ECPAD, Ina, BnF, Gaumont Pathé Archives) qui conservent des archives relatives aux images et aux sons de cette guerre. Des parcours de recherche, qui se réclament de l'analyse historienne, sont ensuite présentés, dont les sources ont été les images et les chansons. L'ensemble de ces articles privilégie la description de méthodes et de problématiques novatrices. Ils portent un regard singulier sur la représentation des événements entre 1954 et 1962 ou sur leur mémoire. Ces travaux, qui intéresseront tout lecteur curieux, visent à initier de futurs travaux et à participer à la construction d'une histoire de la guerre d'Algérie par les médias. - Présentation Editeur

  • Profession Journaliste, DESPRES Julien, 2012

    "Qu’est-ce qu’un journaliste aujourd’hui ? Est-il animé par le désir d’informer ou par la nécessité de gagner sa vie ? Dans le jeu trouble du commerce de l’information et de la production d’événements, la position du journaliste est ambiguë.

    Mots-clés : Accès à l'information, Technologie de l'information et de la communication

  • Contre les murs, Neus Viala, 2013

    Les lois qui régissent la politique migratoire en France ont du mal à être appliquées. Les centres de rétention administrative (CRA), lieu de privation de liberté, semblent ne pas être une solution à leur application. Les témoignages des retenus et des personnes sans papiers nous sensibilisent à l'injustice du traitement qu'on leur fait subir. La parole de juges, avocats, parlementaires, de représentants de la Cimade permettent de mieux cerner quels sont les enjeux de la politique de l'immigration et d'en dénoncer sa nature et ses méfaits. La campagne Open access lancée en 2012 par le réseau Migreurop, Alternatives européennes et Reporters sans frontières demandait, au nom du droit à l’information, le droit de visite de ces centres aux journalistes, pour plus de transparence sur leur fonctionnement, mais leur accès leur a été refusé. Plusieurs associations citoyennes se sont mobilisées et se retrouvent devant le centre de rétention administrative de Cornebarrieu (31), pour effectuer des veilles et soutenir les retenus. Pendant que les familles essaient d'obtenir des renseignements sur leurs proches, les avions sur l'aéroport voisin, continuent leur ronde, dans un vacarme étourdissant.(Résumé éditeur)

  • Sky is pink (The), Josh Fox, 2013

    En 18 minutes, le réalisateur propose une réponse aux attaques des industriels sur le robinet qui s’enflamme et bien d’autres informations sur les méthodes de lobbying des pétroliers. Une analyse des moyens par lesquels l’industrie arrive à imposer ses idées malgré des preuves scientifiques contraires.

  • Ajuste, Daniel Veloso, Marcleo Berg, 2006

    Le film retrace le parcours de vie et d’engagement de 4 personnes, vivant et menant des activités sociales dans des favelas de la banlieue de São Paulo. C’est l’occasion pour eux, de questionner les problématiques rencontrées pour mener à bien ces actions, avec les autres habitants et de la nécessité d’information, de formation et d’incitation à l’action.

  • Guerre d’Hollywood (La), Michel Viotte, 2013

    Un documentaire sur l’engagement du cinéma hollywoodien dans la Seconde Guerre mondiale : stars enrôlés pour participer aux combats, acteurs invitant à soutenir l’effort de guerre, comédiens jouant dans des films sensibilisant l’opinion publique aux enjeux du conflit, financement de la guerre avec le soutien de la Hollywood Victory Caravan, réalisateurs dirigeant des films de propagande ou d’information sur les camps nazis libérés par les Alliés, etc.

  • Ils ont filmé les grands ensembles, BAZIN Laurence, 2012

    "Au fil d'années passées à collecter des films amateurs dans l'Essone, Marie-Catherine Delacroix a pris conscience que ceux-ci constituaient une extraordinaire mine d'informations sur la banlieue et la vie dans les grands ensembles bâtis dans les années 1960. Avec Laurence Bazin, elle demande à des cinéastes amateurs de Saint-Michel-sur-Orge

  • Verdade marcada pra viver, João Novaes, 2004

    Ce documentaire présente une brève histoire du cinéma documentaire et de ses deux principaux courants : le cinéma direct et le cinéma vérité. Le réalisateur analyse l’oeuvre et le travail du documentariste brésilien Eduardo Coutinho sous l’angle de ces théories. L’analyse de quelques uns de ses films et le témoignage des membres de son équipe nous donnent des informations plus riches sur sa façon de travailler et sur sa conception du cinéma.

  • Communs, ESS et Propriété Intellectuelle par Lionel Maurel (Calimaq) (Part.1 à Part.4), 2017

    FinaCoop, Atelier « Communs, ESS et Propriété Intellectuelle « , Toulouse, janvier 2017

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • Ici on noie les algériens, Yasmina ADI, 2011

    A l'appel du Front de Libération Nationale (F.L.N.), des milliers d'Algériens venus de Paris et de toute la région parisienne, défilent, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu qui leur est imposé. Cette manifestation pacifique sera très sévèrement réprimée par les forces de l'ordre. 50 ans après, la cinéaste met en lumière une vérité encore taboue. Mêlant témoignages et archives inédites, histoire et mémoire, passé et présent, le film retrace les différentes étapes de ces événements, et révèle la stratégie et les méthodes mise en place au plus haut niveau de l'Etat : manipulation de l'opinion publique, récusation systématique de toutes les accusations, verrouillage de l'information afin d'empêcher les enquêtes... (Shellac).

  • Méditerranée pour toujours, Nicola Zavaglia, 2000

    Plus d'informations

  • Ce qu’ils savaient, les alliés face à la Shoah, Virginie Linhart, 2012

    Les informations dont disposaient les Alliés sur l’holocauste pendant la seconde guerre mondiale auraient-elles pu sauver une partie des juifs européens de la folie meurtrière nazie ? Sur la base des révélations issues de documents déclassifiés, le film dévoile les choix et les motivations qui guidèrent Roosevelt, Churchill, Staline et de Gaulle pour sauver le monde du désastre tout en négligeant la question juive.

  • Hollande, Dsk, Etc…, Julien Brygo, Pierre Carles, Nina Faure, Aurore Van Opstal, 2012

    Au printemps 2012, en pleine campagne des élections présidentielles, une équipe de choc s’invite chez les notables de la presse parisienne pour les interroger sur le traitement de faveur dont ils gratifient François Hollande depuis les premiers jours de sa candidature. En plébiscitant le prétendant socialiste au détriment des autres candidats, les responsables de l’information ne sont-ils pas en train de préempter l’issue du jeu électoral ?

  • Avec Bachir, Rosalie Gladys Bessini, Abdoulaye Boka, Soumaïla Boureima, Soumaïla Diallo, Félix Mbog-Len Mapout, Bintou Fanta Coly, Delphine Yerbanga, Kiswendsida Parfait Kabore, Elzévie Pascale Touloulou, 2012

    Bachir est un jeune sénégalais qui pense la révolution à travers son slam. La révolution, dit-il, passe par l’accès à l’éducation, à l’information et à la culture. Nous avons décidé d’accompagner Bachir pour confronter ses compositions au contexte électoral du Sénégal. L’occasion est donnée à la population d’exprimer son ras-le-bol. Les gens crient, discutent, chantent et disent ce qu’ils n’ont pas pu dire aux politiciens jusqu’ici.

  • Palestinian Window, TORBINER Eran, 2010

    Plus de 50 israéliens, palestiniens et internationaux ont assisté à la première projection publique de Fenêtre Palestinienne, un film produit par le Centre d'Informations Alternatives (AIC) et Initiative de la Palestine Occupée et des Hauts du Golan (OPGAI).

  • Au prix du gaz, Karel Pairemaure, 2011

    Le matin du 15 juillet 2009, en écoutant les informations nationales à la radio, j’apprends l’ultimatum des ouvriers de l’usine New Fabris, dont je savais qu’elle se situait à quelques kilomètres de chez moi. J’ai décidé de passer les voir et j’ai découvert, sidéré, la situation.

  • Et maintenant, on va où ?, Nadine Labaki, 2011

    Dans un petit village libanais isolé du reste du pays par un champ de mines, un groupe de femmes en grand deuil, chrétiennes et musulmanes, marche vers les deux cimetières voisins où sont enterrés les hommes tombés pendant la guerre entre leurs communautés. Un incident rallume le conflit, dans la vallée. Un téléviseur, dissimulé par deux adolescents sur la place, s’en fait l’écho. Les femmes, alertées, inventent de fausses querelles pour dissimuler l’information aux hommes, toujours prompts à prendre les armes, même s’ils aiment boire ensemble dans le café d’Amale…

  • Nouveaux chiens de garde (Les), Gilles Balbastre, Yannick Kergoat, 2011

    Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

  • Rue est à eux (La), Isabelle Regnier, 2010

    Créé en 2009 par quatre anciens journalistes de Libération, Rue89 est un site d’actualités en ligne qui place le lecteur au centre de l’information. Tourné en 2009, ce film rend compte de cette tentative de renouvellement de la pratique journalistique.

  • Pas vu pas pris, CP PRODUCTIONS, CARLES Pierre, 1998

    Le journaliste Pierre Carles, sur une commande de Canal+, entreprend de nous démontrer la connivence qui existe entre les journalistes, les politiques et les pouvoirs économiques et financiers. Il soumet aux stars de l'information (Anne Sinclair, François-Henri de Virieu, Bernard Benyamin, Charles Villeneuve...) une discussion enregistrée hors

    Mot-clé : INFORMATION

  • Je reviens d'un pays qui n'existe pas, André Métayer, 1998

    André milite depuis des années pour la reconnaissance du Kurdistan. A travers son "travail" de militant au quotidien et un de ses voyages d'information en Turquie, on découvre le problème kurde et la répression que les Kurdes subissent en Turquie mais aussi en France.

  • Massire Kante, Corine WABLE, 2004

    Massire Kante est un ancien Tirailleur sénégalais. Il a combattu dans l'armée française durant la guerre d'Algérie. Agé de 73 ans il a quitté le Sénégal voici deux ans et vit chez sa fille à Stains. Il espère obtenir enfin ses droits : sa pension d'ancien combattant et une carte de résident. Ce film retrace son parcours difficile auprès de l'administration française et montre comment entouré de son neveu Ismaël, de sa petite fille Founé et du Gisti (Groupe d'information et de soutien des immigrés) il parviendra à surmonter les obstacles vers une reconnaissance (partielle et tardive) de la République Française.

  • UNEDIC ta mère, ASSEDIC ton père, COLLECTIF GNEA, 2006

    Des chômeurs et chômeuses précaires rencontrés à Paris racontent leurs situations de chômage, de revenu, de logement… Ils et elles disent les conséquences sur leurs vies d’un régime d’indemnisation chômage éclaté, qui n’indemnise qu’un chômeur sur deux, dans lequel les durées de cotisation exigées pour l’ouverture des droits sont trop longues et trop difficiles à réunir, et celles de l’indemnisation sont visiblement trop courtes. Des constats des premiers concernés à l’évocation de leurs désirs quant à un nouveau système, en passant par des informations historiques, chiffrées sur le système actuel, ses limites, ses possibles transformations données par des économistes et des sociologues, cet outil vidéo nous invite à réfléchir, à débattre.

  • Conversation avec Paul Mac-Isaac, Réalisation collective (Centre media local), 2007

    Conversation entre des jeunes habitants de Saint-Denis et Paul Mc Isaac, réalisateur et artiste pluridisciplinaire, co-fondateur avec Robert Kramer de l’agence de contre-information américaine Newsreel, sur la manipulation des médias dominants.

  • Je ne pleure pas , je peins !, Jamshid Golmakani, 2007

    Portrait de Maryam Hosseinzadeh, qui peint depuis son enfance. Ses tableaux sont le reflet de son vécu. Ils témoignent du passé de Maryam, de son point de vue sur la vie politique, sociale et culturelle de l’Iran. Son mari, poète et écrivain, a été assassiné par les agents du Ministère iranien de l’Information. Depuis, elle préfère dire : «Je ne pleure pas, je peins» !

  • F comme ruffin, Martin Hardouin duparc, 2007

    François Ruffin est le fondateur de FAKIR, journal indépendant d’information, créé en opposition à l’indigence de la presse régionale picarde en général, et à celle du journal municipal en particulier. Ruffin nous propose son point de vue sur la parole publique, les médias dominants.

  • Le “coworking”, une nouvelle façon de travailler à découvrir sur Alès (INNOV’ALES), 2016

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • Radio Okapi, radio de la vie, Pierre Guyot, 2006

    En 1994, au Rwanda, « la radio des mille collines » a joué un rôle terrible dans le dernier génocide du 20ème siècle. La République Démocratique du Congo connait, elle aussi, une guerre civile. Pour que l’histoire ne se répète pas, les journalistes de Radio Okapi cherchent à apporter aux Congolais une information juste et équilibrée et de faire de cette radio un instrument de paix.

  • Qui a le pouvoir ?, BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne), 2015

    Qui sème le grain ne récolte pas les profits ! Avec l’histoire des Chocostar’z, découvrez les impacts de la concentration du pouvoir dans les filières agricoles !

  • Banquiers contre les banques (Les), BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne), 2015

    Quand des banquiers braquent les banques… Ou comment la criminalité en col blanc favorise les crises financières. Un petit film d’animation pour comprendre les mécanismes de fraude qui ont engendré la crise financière mondiale…

  • In democracy we trust, Jean-Pierre Garrabos, 2005

    Histoire et portrait du Committee on Public Information, premier organe de propagande médiatique mis en place aux Etats-Unis en 1917 pour promouvoir la guerre… Des techniques de manipulation de masse qui sont encore aujourd’hui utilisées par tous les gouvernements du monde…

  • « Existence Résistance ! » Paroles de Sans voix à Bègles, Atelier vidéo de l’Apeis de Bègles, 2004

    Dans le cadre de l’initiative « La marche aux mille voix », Canal marches a organisé avec l’Association pour l’emploi, l’information et la solidarité (APEIS) de Bègles un atelier d’expression et d’initiation à la vidéo (un atelier de paroles) de novembre 2003 à mai 2004.

  • Bayèrèma’shi - L’émergence du débat public sur les OGM en Afrique, Idriss Diabaté, 2004

    Bayèrèma’shi est la traduction en Bambara du sigle OGM* qui tente comme ailleurs de s’imposer sur le sol africain. Enjeux, témoignages, et inquiétudes transparaissent lors des forums sur les OGM dans des pays confrontés à l’absence totale d’information sur le sujet…

  • Téléphonie mobile, sommes-nous tous des cobayes ?, Joaquina Ferreira, 2003

    La téléphonie mobile, par les ondes électromagnétiques qu’elle émet, perturbe le fonctionnement de l’organisme vivant et humain. Les effets sont connus et prouvés scientifiquement. Pourtant l’information ne perce pas auprès du public et les affaires continuent.

  • Iran, résistance d’un peuple opprimé, Jamshid Golmakani, 2003

    Que connaît le public de la République Islamique d’Iran ? Comment les dirigeants du pays imposent-ils leurs règles politico-islamiques à la population, depuis la chute du Shah en 1979 ? Cette enquête d’investigation a pour point de départ une série d’assassinats d’intellectuels en automne 1998 à Téhéran. La population se révolte. Un mois plus tard, pour la première fois, le Ministère Iranien de l’Information et de la Sécurité avoue sa responsabilité. Le film décrit les tactiques employées par les autorités iraniennes pour que les commanditaires ne soient pas nommés : les Ayatollahs au pouvoir, qui ont lancé la Fatwa à mort à l’encontre des intellectuels-opposants

  • Davos, Porto Alegre et autres batailles, Vincent Glenn, 2002

    Réflexions croisées sur l’information, le capitalisme et les mouvements sociaux. Le forum économique mondial de Davos (Suisse) existe depuis 1971. Le temps d’un film, nous avons relié un certain nombre de situations en cherchant à deviner quelques-unes des causes d’un tel face à face.

  • Histoire de Marguerite, ou les impacts sociétaux de la filière lait française (L’), BASIC (Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne), Yann Vicherat, 2014

    Méta-étude sur la filière lait française qui investigue les problématiques clés, sociales comme environnementales, liées à filière lait et chiffre ses principales externalités.

  • Vérité assiégée : Médias dissidents dans les guerres de l’ex-Yougoslavie, Leslie Asako Gladsjo, 1994

    Enquête sur les médias indépendants dans trois républiques d’ex-Yougoslavie en guerre : en Bosnie, comme en Croatie et en Serbie, quelques journalistes tentent de s’opposer à l’idéologie nationaliste des gouvernements en place et leur mainmise sur l’information, et se battent pour une presse libre et démocratique.

  • Virtual Fair Bem da Terra, 2015

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • Marée noire, colère rouge, René Vautier, 1978

    1978. L’Amoco Cadiz coule au large de Portsall, petit port du Finistère nord. Ce film s’attache à démontrer la campagne d’information mensongère qui suivit l’accident ainsi que ses conséquences écologiques désastreuses.

  • Numéros zéro, Raymond Depardon, 1977

    1977, Claude Perdriel, directeur du Nouvel Observateur, décide de lancer un quotidien d’information : « Le Matin de Paris ». Raymond Depardon s’immerge au coeur d’une rédaction en ébullition qui prépare les essais avant parution du premier numéro du journal. Un document passionnant sur la presse dans les années 70.

  • Dossier Pennaroya, les deux visages d’un trust, Dominique Dubosc, Daniel Anselme, 1972

    Film chapitré, sur le modèle d’un cahier d’information diffusé à l’époque, préparé en amont de la grève de 1972 des ouvriers de Penarroya-Gerland, à leur demande, et réalisé par Dominique Dubosc, alors militant du Groupe Textile des Cahiers de Mai et technicien audiovisuel.

  • Monsieur Klein, Joseph Losey, 1976

    En 1942 à Paris, sous l’occupation allemande, l’Alsacien Robert Klein fait des affaires en rachetant en-dessous de leur prix réel des objets d’art à des Juifs en difficulté. Alors qu’il reconduit jusqu’à sa porte l’un d’entre eux à qui il vient d’acheter un petit tableau du maître hollandais Adriaen van Ostade, il découvre parmi son courrier un exemplaire des Informations Juives, journal habituellement délivré sur abonnement spécial.

  • Mots ont un sens (Les), Chris Marker, 1970

    Portrait de François Maspéro, libraire et éditeur engagé à gauche, symbole et bouc émissaire de 68. Produit par SLON et conçu par Chris Marker, On vous parle… est un magazine de contre-information diffusé dans les circuits parallèles.

  • Pano ne passera pas, Danielle Jaeggi, Ody Roos, 1968

    Les événements de Mai 68 à Paris vus par un monteur aux actualités télévisées de l’ORTF. Le film s’attache à montrer la manipulation de l’information.

  • Black Panthers, Agnès Varda, 1968

    En 1968, les Black Panthers d’Oakland font des rallyes d’information sur le procès politique d’un de leurs leaders, Huey Newton, afin d’attirer l’attention des Américains et de mobiliser les consciences noires.

  • Feira virtual Bem da Terra, 2015

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • Bon pour le service, Edouard Luntz, 1963

    Film censuré à cause du “caractère subversif des propos tenus sur l’armée et le service militaire” par la Commission de Contrôle des films. (Lettre du Ministère de l’Information du 5 Août 1963).

  • Présentation de CartONG pour Webassoc, 29 janvier 2015, 2015

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • René Vautier, cinéaste franc-tireur, Sabrina MALEK, Arnaud SOULIER

    "Il a tourné un premier film en Côte d'Ivoire, la Côte d'Ivoire est devenue indépendante. Après, il a tourné un autre film en Tunisie, la Tunisie est devenue indépendante. Un autre en Algérie, l'Algérie est devenue indépendante. Et maintenant il vient en Bretagne ?" dirent des gendarmes quand René Vautier créa l'UPCB (Unité de Production Cinéma Bretagne). Rencontre avec le cinéaste, pour qui une caméra est bien la seule arme de poing qui vaille. Les extraits d'"Afrique 50" (1950), "Algérie en Flammes" (1958), "Peuple en marche (1965), "Avoir vingt ans dans les Aurès" (1971) ou "Mourir pour des images" (1971) suffisent à dire le poids de René Vautier dans la création cinématographique française. Il a célébré à grand fracas les noces du cinéma et de l'action politique militante, s'impliquant dans l'histoire de la décolonisation de l'Afrique Occidentale et du Maghreb, aidant à former les cinéastes de Tunisie et d'Algérie. Pour celui qui avoue n'avoir pas eu le temps d'apprécier la beauté des choses, l'art aura été le moyen le plus efficace de propager l'information et d'instiguer des actes de résistance. Dans de longs entretiens, il remet en perspective avec humour, mais la colère toujours rivée aux mots, la "légende" Vautier ; interviennent aussi les compagnons de lutte cinématographique de longue date, comme Soazig Chappedelaine, les Le Garrec, etc. (Mathieu Capel, CNC-Images de la culture)

  • Misère au Borinage, Joris IVENS, Henri STORCK

    "Crise dans le monde capitaliste. Des usines sont fermées, abandonnées. Des millions de prolétaires ont faim ! C'est sur ces mots de manifeste et de révolte que s'ouvre ce film fondateur du cinéma belge et une des références les plus importantes du film documentaire. En 1932, une grande grève avait paralysé les charbonnages de Wallonie et la réponse patronale et policière avait été sans pitié, le tout dans la sous-information et l'indifférence de la majorité du pays. André Thirifays, Pierre Vermeylen et tous les jeunes gens du club de l'écran indignés décidèrent de témoigner de cette misère noire avec leur arme à eux, une caméra. Aidés par un médecin et un avocat, avec très peu d'argent, devant se cacher de la police mais soutenus par toute la population, le tournage se passa dans des conditions difficiles et exaltantes. Le film est dur, magnifique. Il a gardé toute sa force, son impact émotionnel d'indignation et de compassion. Il a donné à la classe ouvrière les images les plus fortes de son histoire et de ses luttes. Parmi elles : les expulsions, l'entassement des enfants dans les maisons taudis, leurs visages émaciés et absents, la procession avec le portrait de Karl Marx, le ramassage du mauvais charbon sur les terrils à l'aube, le mineur mendiant etc., sans oublier le choc du raccord des plans : les maisons vides, alors que des sans-abri dorment dehors, une quasi-famine et aucune aide tandis que des sommes importantes sont dépensées pour la construction d'une église..."

  • Les absentes, Catherine BERNSTEIN

    Photographies : une classe de filles au lycée de Kassel, entre 1924 et 1934. Mais l'Histoire, "avec sa grande hache" (G. Perec), est passée par là. Sept filles, les sept juives de la classe, ont disparu à la fin des années trente sans qu'aucune de leurs condisciples n'ait cherché à savoir ce qu'elles étaient devenues. Le film retrace l'enquête menée par la réalisatrice pour retrouver ces "absentes". Une enquête aux accents de réparation la grand-mère de la réalisatrice était l'une de leurs camarades de classe , subjective mais sans pathos, qui va la conduire en Afrique du Sud, à Londres, en Israël, aux Etats-Unis et en Pologne, à l'emplacement des camps de concentration de Maïdaneck et Sobibor, en repassant par Kassel dont les Archives municipales, aussi lacunaires, aussi opaques soient-elles, vont lui fournir l'essentiel de ses informations. En sauvant de l'oubli les noms et les figures de Frida Jankowiak, Elsa Jankowiak, Elsbeth Kaufman, Norgard Koch, Ilse Levy, Cilly Oppenheimer et Rosel Wallach, en retraçant leurs parcours, "Les Absentes" met à jour le destin ordinaire et extraordinaire de sept juives allemandes "apatrides", prises dans la tourmente nazie.(Myriam Bloedé, CNC-Images de la culture)

  • La télévision, une compagne bruyante pour une solitude muette, Yamina BENGUIGUI

    Des images fugitives d'un foyer de travailleurs migrants, en 1969. Trente ans plus tard, Yamina Benguigui s'y attarde pour saisir les bribes d'un quotidien rythmé par la cuisine, les repas et les jours de lessive. Une monotonie que, seule, la télévision parvient à rompre, offrant une ouverture sur le monde et sur le pays d'origine. Instrument d'éducation, de jeu ou de plaisir, c'est une amie fidèle pour lutter contre l'ennui. C'est sur le ton de la confidence que retraités ou actifs nous ouvrent les portes de leur univers télévisuel. Pour l'un d'eux, qui vit au foyer depuis trente ans et passe maintenant ses journées allongé devant l'unique chaîne de son poste qu'il bichonne, tous les jeux sont bons à regarder afin de ne pas laisser le cafard l'envahir. Pour certains, grâce aux antennes paraboliques, la petite lucarne suscite l'espoir d'apercevoir un ami ou un membre de la famille dans les rues d'Alger... Ainsi, l'Algérie devient plus proche qu'autrefois. Pour d'autres encore, le plaisir d'écouter "ceux qui savent bien parler, comme les journalistes ou les ministres", est une motivation pour suivre journaux d'informations, reportages et documentaires. Et puis, il y a les séries où "les policiers ne sont pas contre nous, mais contre les voleurs et les assassins !". Quelqu'un résume la situation : "La télévision est l'amie de tout le monde." (Sadia Saïghi, CNC-Images de la culture)

  • Filmer les déracinés, Didier DELESKIEWICZ, Fabienne LE HOUÉROU

    "Antoine Spire s'entretient avec Fabienne Le Houérou, historienne, chercheuse à l'IREMAM et cinéaste. Elle est spécialiste de l'immigration des populations africaines vers le bassin méditerranéen. Des extraits de ses films ponctuent ses propos. Elle aborde le sujet de la situation des réfugiés du Darfour et raconte les liens qu'elle tisse avec ces personnes pour pouvoir les interviever et les filmer. Elle parle également du racisme, du thème de son premier film, les "Ensablés", c'est-à-dire les Italiens restés en Ethiopie après le 2ème guerre mondiale, du rôle inefficace des organisations internationales et des changements qu'il faudrait opérer. Elle évoque la revue "Science et vidéo" qu'elle a créée pour mettre en valeur les images tournées par elle-même et celles de ses étudiants. L'émission se termine par quelques informations sur la création de l'association de la maison de l'Afrique noire et sur les festivals Pariscience et CinémaScience"

  • D'un désert l'autre, TAOUSS-MATTON Sarah

    Printemps 1996, dans le désert algérien, à Timimoun, un réalisateur tourne un long métrage de fiction : un film sur l'absurdité de l'intolérance, sur l'amour. "D'un désert, l'autre" raconte l'aventure extraordinaire d'un tournage dans l'Algérie actuelle, une contre-information sur une Afrique mal connue, contemporaine et ancestrale à la fois, à travers la parole de Mohamed Chouikh et de son équipe. De la France à l'Afrique, un voyage vers l'espoir.

  • Une contre histoire de l'Internet, PREMIERES LIGNES TELEVISION, ARTE FRANCE, BERGERE Sylvain, 2013

    A travers ce film, c'est une autre histoire de l'Internet qui est abordée : celle de ceux qui l'ont créé et ont cherché à maintenir cet espace réellement libre. Face à la volonté de censure par les responsables politiques, des intervenants spécialistes tels que Benjamin Bayart ou Julian Assange nous révèlent une autre histoire de l'Internet.

    Mots-clés : Accès à l'information, INFORMATION

  • 360° GEO : Radio Patagonie, ARTE FRANCE, CASSIGOLI Alessandro, 2013

    Pour les habitants de cette région andine très isolée, il n’y a qu’un seul moyen de communiquer : envoyer un message par le moyen le plus simple et le plus ancien, la radio ! Rencontre avec la Radio Nacional qui a ses bureaux dans le chef-lieu de la Patagonie argentine, San Carlos de Bariloche, et l’animateur Ruben Lagras, l’une des figu

    Mot-clé : INFORMATION

  • La maison de la radio, LONGRIDE INC, ARTE FRANCE, LES FILMS D'ICI, PHILIBERT Nicolas, 2013

    Plongée dans les studios et les coulisses des stations de Radio France (France Inter, France Info, France Culture, France Musique, France Bleu) et le bouillonnement des journalistes, animateurs, techniciens et invités.

    Mot-clé : INFORMATION

  • Entre les ondes, BRIAND Rémi, 2013

    En République Démocratique du Congo, la guerre fait rage à Goma, entre les rebelles du M23 et les FARDC. Des centaines de milliers de réfugiés sont déplacés à la frontière du Rwanda. Kabila règne d'une main de fer sur un pays aux richesses minières incommensurables mais au bord du chaos et du désastre humanitaire. Un seul média permet

    Mots-clés : Accès à l'information, INFORMATION

  • Se présento el Portal de Economia Popular Social y Solidaria, 2012

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • Forbidden voices, DELAQUIS Philip, DAS KOLLEKTIV, SUISSE, MILLER Barbara, 2012

    Mot-clé : INFORMATION

  • Chasing ice, DUPRE PESMEN Paula, ORLOWSKI Jeff, 2012

    Le photographe James Balog et son équipe, armés d'appareils photographiques et de caméras, attestent par l'image de la réalité du changement climatique. A partir de 2005, ils installent leurs appareils en Islande, en Alaska et au Groenland et viennent récolter les images prises régulièrement plusieurs années durant, faisant face à la dure

    Mot-clé : Technologie de l'information et de la communication

  • Webville Reporters, LA CASE VILLIERS LE BEL, CENTRE DE DOCUMENTATION INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT, LES LIBERTES ET LA PAIX (CEDIDELP) PARIS 11, 2012

    Contenu du DVD : * 6 vidéos de présentation des participants (6') * 12 mini-interviews des habitants du quartier réalisés par les jeunes (13') * "La Rue Dénoyez", le reportage réalisé par les jeunes de l'atelier (12') * Bonus : les photos des ateliers/reportages.

    Mot-clé : Accès à l'information

  • Les nouveaux chiens de garde, KERGOAT Yannick, BALBASTRE Gilles, 2012

    Les médias se proclament "contre-pouvoir" ou tout au moins indépendants du pouvoir. Pourtant la grande majorité des journaux, radios et chaines de télévision appartient à des groupes industriels ou financiers. Pourtant la majorité des journalistes est issue des mêmes milieux sociologiques et des mêmes formations supérieures. Le documentai

    Mot-clé : INFORMATION

  • Somos Diversidade, Somos Patrimonio, GERLIC Sebastian, 2011

    Des Indiens brésiliens tupinambá, pataxó, hahahãe, kariri- xocó, pankararu, potiguara, makuxi et bakairi racontent comment les téléphones portables, appareils photo, caméras, ordinateurs et principalement Internet sont devenus des outils importants dans leur recherche et leur lutte pour la dignité.

    Mots-clés : Technologie de l'information et de la communication, INFORMATION

  • Las Radios Comunitarias-« En el Medio »- video 1 a 3 (canal Encuentro), 2010

    Mot-clé : économie solidaire et technologie de l’information

  • La fin de la pauvreté, DIAZ Philippe, 2010

    De nombreux économistes, politiques, experts d'institutions internationales, dont Stiglitz, montrent que la pauvreté est la conséquence de l'exploitation de certains pays par d'autres, depuis les colonisations jusqu'à l'exploitation des ressources naturelles et la dette. La seule solution pour en finir avec la pauvreté est de changer radicalem

    Mot-clé : Accès à l'information

  • Dans le regard de l’autre, KUPFERSTEIN Daniel, 2009

    "En 2006, j’ai assisté au procès du meurtrier de Sohane, cette jeune fille morte brûlée vive dans la cité Balzac à Vitry-sur-Seine. Au cours de ce procès, j’ai ressenti, au-delà du drame horrible, un malaise, un décalage énorme entre le regard des médias et le monde des cités. Comme si on voulait rendre responsable toute une populat

    Mot-clé : INFORMATION

  • Ateliers vidéo - Deheisheh, REGARDE A VUE, 2009

    Les vidéos des ateliers 2008 :

    Mot-clé : Technologie de l'information et de la communication

  • Années décisives. Un Rapport sur le relèvement économique de l’Europe (Les), US information Service, 1956

    Dans l’après guerre, un film de propagande américain sur le plan Marshall.

  • Vietnam, la trahison des médias, ARTE FRANCE, ZADIG PRODUCTIONS, BARBERIS Patrick, 2008

    A travers le témoignage d'anciens correspondants des grands médias américains au Vietnam, Patrick Barbéris revient sur l'offensive du Têt, véritable tournant de la guerre qui a frappé ce pays et dont le traitement médiatique est à l'origine de la débâcle américaine. Les images générées par les combats qui ont lieu lors de la guérill

    Mot-clé : INFORMATION

  • Médias contre tambours, BERGER Dominique, FAUTRE Sarah, BERGER Dominique, 2007

    Deux Belges arrivent au Vénézuela six mois après le coup d'Etat de 2002. Ils se promènent dans un paysage audiovisuel extrêmement polarisé : des médias privés, toujours farouchement opposés à Chavez, un canal d’Etat, porte-parole du gouvernement, et des médias communautaires, encouragés par la constitution. S'interrogeant sur les moti

    Mot-clé : INFORMATION

  • Plus belle la France, JACQUES Guy, 2007

    Deux candidats habitant la Seine-Saint-Denis sont face à un présentateur dans une émission de jeux intitulée "Plus Belle la France". D’épreuve en épreuve, ils vont démolir tous les clichés négatifs que le présentateur a sur ce département. En avril 2007, l’Appel des 93 donnait carte blanche au cinéaste balbynien Guy Jacques. Il réa

    Mot-clé : INFORMATION

  • Vidéomulo, DARLEY Emmanuel, MONOT Olivier, 2002

    Afin de disposer d’un outil de communication efficace et moderne pour convaincre élus, territoriaux, responsables associatifs, acteurs publics… de l’intérêt d’une politique active de mise en place d’espaces d’accès public à Internet, l’Association Initial vient d’éditer le DVD "Vidéomulo" qui présente 10 projets d’appropri

    Mot-clé : Technologie de l'information et de la communication

  • Mohammed et la Capoeira, Jamal Khalaile, 2006

    Portrait d’un jeune réfugié palestinien qui tente de poursuivre sa passion,la capoeira confronté à la réalité du pays.

  • Alerte à Babylone, Jean Druon, 2005

    Babylone était cette cité assiégée de l’extérieur. Ce qui menace aujourd’hui la société globale d’effondrement résulte de la mystérieuse contrainte qui s’impose à elle de poursuivre son développement sans limite. Et cette contrainte ne peut être satisfaite que par la restriction toujours plus poussée des libertés humaines. A travers une série de déplacements et rencontres au sein de la cité moderne, ce film propose un constat actualisé de cette inquiétante perspective.

    Participants : Susan et Arpad Pusztaï, toxicologues congédiés du Rowett Institute (Ecosse), Vassili Nesterenko, Directeur du laboratoire indépendant Belrad, œuvrant aux soins auprès des populations contaminées par les nouvelles conditions de vie autour de Tchernobyl, Martin Hirsch, Directeur Général de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire et Alimentaire (AFSSA), Gilles-Eric Séralini, membre de la Commission du Génie Biomoléculaire et Directeur scientifique du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie génétique (CRII-GEN), Gilles Heriard-Dubreuil, Président de Mutadis, entreprise privée de gestion sociale du risque, Jean-Michel Truong, romancier, entrepreneur, Charles Pilet, ancien Président de l’Académie de Médecine, Claude Bourguignon, agronome indépendant, André Cicolella, Président de la Fondation Sciences Citoyennes, Jacques Philipponneau, Editions de l’Encyclopédie des Nuisances, Jean-Pierre Berlan, Directeur de Recherche placardisé à l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA), Eric Alt, magistrat, membre du Syndicat de la Magistrature, Pierre Boussange, Maria, Alain et Denis, activistes écologiques et anarchistes Claude Birraux, Vice-Président de l’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, Frédérick Lemarchand, Socio-anthropologue du risque, Université de Caen PMO (Pièces et Main d’Oeuvre), groupe de citoyens en lutte contre le diktat du technopôle grenoblois

  • Manufacturing Consent, NATIONAL FILM BOARD OF CANADA, NECESSARY ILLUSIONS, WINTONICK Peter, 1992

    "La propagande est à la démocratie ce que la violence est à la dictature." Le célèbre linguiste Noam Chomsky conteste l'idée selon laquelle la démocratie est garantie par la liberté de la presse. Celle-ci, selon lui, construit "les illusions nécessaires" grâce auxquelles politiques et financiers contrôlent les gouvernés consentants, marginalisant les autres. (Résumé de l'éditeur)

    Mot-clé : INFORMATION

  • L'orchestre souterrain, Heddy HONIGMANN, 1997

    Ils font danser les filles dans le métro, campent avec leur dulcinée dans des chambres de bonne, se font pourchasser par le sflics, se trimballent partout avec leur violoncelle, et comptent leur monnaie sur les tables de bistrot. Heddy Honigmann nous fait rencontrer des musiciens venus des quatre coins du monde : ils ont quitté leur pays par nécessité, fuyant la guerre, la pauvreté ou la répression et vivent maintenant à Paris où ils jouent dans le métro, sur les places publiques, enregistrent dans la clandestinité. ils nous racontent leur histoiire avec une émotion et une joie de vivre qui inspire le respect.

    Producteurs : VPRO,Pieter van Huystee Producties (prod.), Bilbliothèque publique d'information (éd.)

  • Renault, L'automobile de France, Gérard VERBIZIER, Marcel TEULADE

    "À l'approche du centenaire de Renault, ce film propose de montrer l'importance du chemin parcouru de 1898 à aujourd'hui, l'ampleur des bouleversements dans la conception, la fabrication et l'utilisation de l'automobile depuis la Type A jusqu'à la Mégane, depuis l'arrière-cour d'un garage jusqu'au technocentre de Guyancourt. Mais il propose également de montrer la continuité de Renault, la permanence d'un certain nombre d'idées force, d'une culture d'entreprise et d'une image, qui ont fait de Renault l'un des plus importants groupes industriels français. Pour saisir cette histoire dans toute sa complexité, le film suivra simultanément plusieurs fils conducteurs : la technique automobile, la production industrielle et l'environnement économique, la dimension humaine et sociale du produit automobile."BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) Les Films d'Ici, La Sept Cinéma (prod.)

  • Panaït Istrati, écrivain vagabond, Hélène LIOULT

    "Des années durant, Panaït Istrati, le Roumain, court après les mirages en Méditerranée et dans les Balkans. Autodidacte, il se nourrit de belles lettres, ouvrier, il s'éprend de révolution. Au tournant de sa vie il épouse la langue française et s'engage dans une fulgurante carrière littéraire, guidé par Romain Rolland. Mais en 1927, invité à Moscou, il dénonce le premier la bureaucratie et les purges staliniennes ; il est rejeté de tous les bords. Sa vie et son ½uvre témoignent de cette résistance aux pensées totalitaires qui aliènent la liberté et ont meurtri ce siècle. "Quand un écrivain renonce à tout sens critique et devient la cloche fêlée d'une idée, il n'est plus un homme écouté et il ne sert plus la cause qu'il croit défendre, il la compromet." BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) France 3 (prod.)

  • Nikos Kazantzaki, Bernard BOESPFLUG

    "L'écrivain crétois Nikos Kazantzaki, témoin dans son enfance des horreurs de la guerre d'indépendance contre l'empire ottoman, a éprouvé très tôt l'amertume de la lutte et des conflits intérieurs. Habité par une voix, un autre lui-même qu'il nomme sa "Panthère", il est partagé entre le désir d'agir et celui d'écrire. Les voyages représentent une composante majeure de son parcours : Berlin où il découvre le communisme ; L'Autriche, et notamment Vienne au début des années vingt où sévit une extrême pauvreté ; la Russie révolutionnaire, l'Espagne où il apprend la mort de son père ; la Grèce où il sera témoin de la guerre civile qui suit la seconde guerre mondiale ; la France, enfin, où il trouve refuge et écrit l'essentiel de son ½uvre romanesque. Les auteurs du film tentent de découvrir la personnalité de l'écrivain à travers cette errance. Des lectures croisées d'extraits de son autobiographie, de romans et de sa correspondance tentent de restituer un dialogue intérieur avec ses contradictions.Avec des extraits du film de Michel Cacoyannis, "Zorba le Grec", des images d'archives et des témoignages." - BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) Direction du livre et de la lecture (DLL) Les Films du Tambour de soie

  • Ni travail, ni famille, ni patrie, Mosco BOUCAULT

    "Ils étaient lycéens, étudiants, fils de paysans, ouvriers. Il y avait parmi eux des juifs, des étrangers et des communistes. Certains étaient nés en France, d'autres en Pologne, en Hongrie, en Roumanie, en Italie, en Espagne ou au Brésil. En 1939, ils ne se connaissaient pas. En 1943, ils prenaient ensemble les armes à Toulouse pour combattre l'occupant nazi et le régime de Vichy. Ils racontent."- BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) La Sept (prod.)

  • La Théorie du fantôme, Pascal KANE

    "En retrouvant une correspondance de Pologne adressée à mon père, à Paris, et datée de 1939, j'ai compris que sa mère et ses s½urs, disparues en 1942, étaient devenues des fantômes. Par fantômes, il faut entendre des morts sans sépulture dont la plainte, inextinguible, s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui.Ces fantômes, je l'ai découvert, eurent aussi une existence matérielle : ils habitèrent avec nous l'appartement familial.Étant parvenu à comprendre les tourments ainsi causés à mon père, il m'appartenait de ramener ces femmes sur le lieu de leur disparition et de les y enterrer, délivrant mon père et moi d'un terrible fardeau et me réconciliant, vingt ans après sa mort, avec lui."- BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) INA, 13 Production (prod.)

  • La quatrième génération, François CAILLAT

    "La Quatrième Génération" raconte l'histoire d'une famille mosellane ayant fait fortune dans le bois : son ascension, sa réussite, son déclin, entre 1870 et aujourd'hui. Cette saga familiale est emblématique parce qu'elle reflète l'aventure d'une région et les aléas de sa prospérité. Elle révèle aussi une étrange destinée nationale : celle de tous les Lorrains qui ont vécu cinq fois écartelés entre leur identité française et leur annexion à l'Allemagne. La quatrième génération est celle qui vient après : lorsque tout est joué et qu'il ne reste que le souvenir." - BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) INA Gloria Films (prod.)

  • La mémoire de mon père, Patrick ZACHMANN

    "En retrouvant une correspondance de Pologne adressée à mon père, à Paris, et datée de 1939, j'ai compris que sa mère et ses s½urs, disparues en 1942, étaient devenues des fantômes. Par fantômes, il faut entendre des morts sans sépulture dont la plainte, inextinguible, s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui.Ces fantômes, je l'ai découvert, eurent aussi une existence matérielle : ils habitèrent avec nous l'appartement familial. Étant parvenu à comprendre les tourments ainsi causés à mon père, il m'appartenait de ramener ces femmes sur le lieu de leur disparition et de les y enterrer, délivrant mon père et moi d'un terrible fardeau et me réconciliant, vingt ans après sa mort, avec lui."- BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) Gédéon Programmes

  • Jaurès, Vincent DIEUTRE

    Elle est venue voir. Je n'ai aucune photo de Simon à lui montrer, aucune trace que ces plans volés, pris des fenêtres de chez lui, du côté du métro Jaurès : le canal, les voitures, la vie de quartier et cette poignée de réfugiés afghans confinés sous la voûte Lafayette... Alors, Elle visionne avec moi, Elle m'interroge, nous voyons défiler les saisons de cette dernière année de ma vie avec Simon, les derniers mois du combat harassant des réfugiés pour trouver une place ici, à Paris. Bien sûr, tout est fini, campement et histoire d'amour, mais Elle et moi savons désormais que, l'air de rien, le monde entier en a été légèrement...transformé. (Présentation éditeur)

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) La Huit Production (prod.) jour2fête

  • Homemad(e), Ruth BECKERMANN

    "Marc-Aurel-Strasse, Vienne : le dernier marchand de vêtements juifs encore en activité dans ce qui fut le quartier du textile, l'hôtelier iranien, et le Café Salzgries avec ses habitués...De l'été 1999 au printemps 2000, Ruth Beckermann a entrepris une série de petites excursions sur le pas de sa porte et tout autour, et a interrogé son environnement avec l'aide de sa caméra. "Chacun imagine sans peine à quoi ressemble une rue dans la vieille ville de Vienne. Ce qui m'intéresse, ce sont les gens, leurs discussions et leurs gestes, leurs petites affaires et leurs grandes réflexions, ou tout simplement leurs allées et venues."L'année est marquée par le passage des saisons, mais aussi par le changement de gouvernement. Un Autrichien sur trois a voté pour Jörg Haider et son parti d'extrême droite. Toute l'agitation politique se reflète au café, qui constitue, pour citer Alfred Polgar "une vison du monde. Une vison qui consiste pour l'essentiel à éviter de le voir. Y a-t-il seulement quelque chose à voir ?" - BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI)

  • Gertrude Stein, Arnaud des PALLIERES

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) INA (prod.)

  • Gertrude Stein, Arnaud des PALLIERES

    "Gertrude Stein (1874 - 1946), auteur d'un des best sellers internationaux des années trente : L'autobiographie d'Alice Toklas, signe par ailleurs de nombreux textes dignes de l'avant-garde la plus radicale. Depuis sa tombe au Père Lachaise, la voix de Gertrude Stein raconte son enfance et son adolescence américaines puis son arrivée à Paris, en 1903, à l'âge de trente ans. La voix d' Alice Toklas, sa compagne de toute une vie, poursuit le récit des événements. Intimes de Picasso, Apollinaire, Matisse et tant d'autre, les deux femmes vécurent (conjugalement) les temps les plus riches et les plus bouleversés du siècle. Retour au Père Lachaise : la voix de Gertrude Stein parle de l'écriture, de la mort, puis se tait."- BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) Les Films d'Ici,

  • En vie!, Emmanuel POUTTE

    "Nous sommes menacés aujourd'hui par une nouvelle forme de totalitarisme. Il dégrade les hommes sans les tourmenter, il ne brise pas les volontés mais les amollit, il ne tyrannise pas mais il gêne, comprime, éteint. Dans ce monde soumis à l'hyper-individualisme, aux diktats des logiques économiques et commerciales, certains n'ont pas renoncé à vouloir changer la société, à inventer de nouvelles pratiques collectives, à vivre leurs idéaux au quotidien." - BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) LUX FUGIT FILM

  • Bruno Schulz, André S. LABARTHE

    "Deux voix qui lisent Bruno Schulz se disputent l'espace sonore. L'une, la Polonaise, pour donner la musique. L'autre, la Française, pour libérer les images : dans le décor d'un atelier de confection, deux pieds nus qui actionnent le pédalier d'une machine à coudre, un homme qui écoute passer le temps, une petite fille qui pleure, un cafard qui s'enfonce dans l'obscurité... Entre ces images, la ronde des dessins (Schulz était professeur de dessin), et la présence obsédante des livres, du Livre. À l'origine de cette série d'essais, il y a le désir d'inviter à la lecture d'écrivains européens du XXe siècle aujourd'hui. Ils ont en commun d'avoir vécu et écrit dans une Europe bouleversée par les crises, les guerres et les révolutions. Leurs ½uvres et leurs vies en témoignent. Chaque film a le caractère d'une préface très personnelle et exprime le plaisir de la découverte d'une ½uvre."- BPI

    Producteurs : Bibliothèque Publique d'Information (BPI) Archipel 33 (prod.) La Sept Arte Direction du livre et de la lecture (DLL)

  • Asyl, Ina VOLMER

    Zurich, janvier 1995 : une jeune femme bosniaque, qui a fui son pays ravagé par la guerre et sollicite un permis de séjour en Suisse, subit un interrogatoire dans le service compétent de la police cantonale. Une fonctionnaire pose les questions et rédige le procès-verbal des réponses, un interprète traduit. Cette femme obtiendra-t-elle le statut de réfugiée ? Ce film est d'une efficacité remarquable, par son montage tout d'abord qui condense en une quinzaine de minutes de longues heures de procédure, et par le point de vue qu'a choisi Ina Volmer : la caméra est placée derrière la jeune femme dont on n'aperçoit que le dos, elle fait face à l'inspectrice de police, qui semble retranchée derrière sa table ; sur la droite, le traducteur, décalé par rapport à l'axe de symétrie qui se joue entre les deux autres personnages, se sent manifestement mal à l'aise, et sa tête qui se tourne d'un côté puis de l'autre au gré des échanges marque bien ses hésitations. Le spectateur, lui, est renvoyé à son dilemme : il est à la fois compatissant («à la place» de la jeune femme, puisqu'il «voit» la même chose qu'elle), détaché et impuissant. Une terrible parabole en résumé de notre attitude à nous Européens devant le drame bosniaque, et plus généralement celui des réfugiés. Le film a été présenté au festival Cinéma du Réel en 1996.(BPI)

    Producteurs : Ecal (prod.) Davy (prod.) École d'art de Lausanne (distrib.) Bibliothèque publique d'information (éd.)