Quand le cinéma donne envie de changer le monde...

Pour votre recherche, nous avons trouvé :

  • Autour du 1er mai : 44 résultats

    base des films qui interrogent la société

  • Médiathèque A. Sayad : 8 résultats

    musée de l’histoire de l’immigration

  • Cedidelp : 6 résultats

    médiathèque des mouvements sociaux

  • Autres Brésils : 4 résultats

    décryptage de la société brésilienne pour un public francophone

  • Tout s’accélère, Gilles Vernet, 2016

    Gilles est un ancien trader devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris. Il s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Fasciné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer puis d’aller à la rencontre d’experts du sujet. Pourquoi nos sociétés recherchent-elles toujours plus de croissance ? À quel impératif obéit cette accélération alors même que ces enfants de 10 ans mettent en évidence ses limites ?

  • Mumbai, la métropole indienne moderne, TRADEWIND PICTURES, HUGOFILM PRODUCTIONS, APPLEBY Rob, KONERMANN Lutz, 2010

    Janvier 2007, Dharavi, plus grand bidonville d'Asie situé au cœur de Bombay, est menacé d'être rasé par les autorités de la ville et de l’État, afin de faire de Bombay une métropole moderne. Avec ce projet, c'est l'existence d'un million de personnes qui est menacée de destruction. Mais les habitants du bidonville ne se laissent pas fair

  • Asie, le réveil ouvrier, Michael Sztanke, 2013

    Un film qui éclaire la mobilisation grandissante des ouvriers chinois pour la reconnaissance de leurs droits. Et dévoile l’une des conséquences dramatiques de cette lutte légitime : la transplantation du modèle industriel chinois au Cambodge et au Bangladesh, ou des géants de du textile et de l’électronique sous-traitent une partie de leurs productions.

  • Alma, Patrick Rouxel, 2011

    Alma est une prise de conscience de ce qui se cache derrière le cuir, la viande, les produits laitiers et le bois exotique. Ce film nous invite à remettre en question nos habitudes de consommation et notre modèle de société.

    Mots-clés : Modes de production, Production agricole, Modes de consommation

  • Le temps des grâces, CAPRICCI FILMS, MARCHAIS Dominique, 2010

    Un enquête documentaire sur le monde agricole français des années 2000. A partir du constat global de l'industrialisation de l'agriculture au détriment d'alternatives viables pour les écosystèmes, quel modèle agricole choisir ? Pour quoi faire ? Une production industrielle et intensive conduisant à l'uniformisation des produits et à l'épu

  • Parures pour dames, Nathalie JOYEUX, 2010

    Au Petit Palais, en saris ou en jeans, décolletées ou voilées, douze femmes participent à « l'atelier de la désobéissance » proposé par la créatrice de mode Sakina M'sa. Inspirées par les peintures du musée et incitées par la styliste à se rebeller contre « le convenu », ces femmes, sans emploi, transforment de vieux habits donnés par Emmaüs. Un pantalon et une chemise deviennent une robe, une jupe connaît une nouvelle vie en veste... Pendant que les fils se tissent, les langues se délient. Tout en travaillant, Malika, Sara, Adriana, et leurs camarades se racontent à travers leurs vêtements. Au fur et à mesure, que leurs robes prennent forme, les femmes se dévoilent.

    Producteurs : Les Films d'Ici, Périphéries Production (prod.)

  • « Dessine-moi un paysage bio ». Paysages et agricultures biologiques, Lamia Otthoffer, Nathalie Arrojo, 2012

    Le mode de production de l’agriculture biologique organise-t-il un espace spécifique ? Produit-il des paysages particuliers ? Y a-t-il un nouveau modèle paysager en devenir ?

  • Sciences et Démocratie, AMBROSI Alain, 2010

    Janvier 2009 : pour la première fois, près de 300 personnes, venues de dix-huit pays sur quatre continents, échangent sur la place que les sciences et les techniques jouent aujourd’hui dans la marche du monde. Ils interrogent le fonctionnement de l’institution scientifique (financement, politique scientifique, mode de production des connaiss

  • Magna Graecia / Europa Impari, Erwan Kerzanet, Anita Lamanna, 2015

    Ce documentaire est un portrait de l’Europe en temps de récession économique, sociale et culturelle. La Calabre (Italie du Sud) fut jadis le berceau de notre modernité, la « Grande Grèce », elle a aujourd’hui le caractère d’une marge. Le film est un portrait en cinq tableaux de conversations interrogeant cinq valeurs importantes de notre démocratie : les femmes, l’immigration, le racisme, la police et la justice.

    Production : Image temps productions

  • L'Algérie, son Cinéma et moi, Larbi Benchiha, 2005

    Raconter dans ce documentaire mes premiers émois de spectateur et la naissance et l'évolution du cinéma algérien, c'est retrouver, en filigrane, les ruptures qui furent des moments charnières de l'histoire du pays, et sa lente déliquescence. Car peu à peu, tout s'est dégradé. Le pays s'est engagé dans la violence, la corruption est devenue chronique. Totalement contrôlée par le pouvoir, l'industrie du cinéma a décliné, comme nos illusions. Dans ce documentaire de 52 minutes, le réalisateur Larbi Benchiha, installé en France depuis plus de 20 ans, retourne dans son pays d'origine : L'Algérie. Il part à la recherche de ses souvenirs et se rappelle que le cinéma a toujours été présent et qu'il a bercé son imaginaire d'enfant et d'adolescence. Des premiers films de Charlot découvert dans un camp de réfugié aux séances glorieuses du cinéma algérien en pleine apogée, nous refaisons avec Larbi Benchiha toute l'histoire de l'Algérie moderne à travers les films qui ont marqué une époque et un pays. (Résumé éditeur)

    Producteurs : Aligal Production [éd., distrib.]

  • Oulipo, mode d’emploi (L’), Jean-Claude Guidicelli, 2010

    L’esprit oulipien, rencontre facétieuse entre maths et littératur,e souffle sur ce documentaire qui évite l’écueil du cours magistral. Un beau voyage dans l’univers de ces explorateurs intrépides de la langue d’hier (Queneau, Pérec) et d’aujourd’hui (Le Tellier, Fournel)

    Production : Arte France, INA productions, Forum des images

  • Cité muette (La), Sabrina Van Tassel, 2014

    Qui ne connaît le camp de Drancy, lieu d’internement et de transit, sur le territoire français, réservé aux juifs avant leur départ pour l’extermination, durant la Seconde Guerre mondiale ? La réalisatrice de ce documentaire a pourtant découvert une réalité bien plus complexe : la cité HLM, dite cité de la Muette, habitée aujourd’hui par des locataires modestes, est la même qui a fait office hier de camp de concentration, longtemps encadré par des gendarmes français.

    Production : J2F Productions

  • Ady gasy, Nantenaina Lova, 2014

    Le temps d’un film amusons nous à renverser les rôles. Imaginons que ce ne soit plus aux économistes d’exposer leur modèle de croissance, mais aux paysans, artistes, artisans, et débrouillards en tous genres de présenter leurs réalités singulières et leurs savoir- faire à appliquer en temps de crise. Place au système D… ou plutôt au système M ! M comme Madagascar, cette grande île où l’on préfère la langue imagée des ancêtres aux équations…

    Production : Laterit Productions, Autantic films, Endemika Films

  • New Hopes in Groundnut farming, AGRICULTURE MAN ECOLOGY FOUNDATION (AME), 2006

    "New hopes in groundnut farming" montre comment, en apportant quelques améliorations technologiques à la récolte de la cacahuète, les paysans indiens reprennent confiance en ce mode de production qui peut ainsi leur garantir un revenu suffisant pour vivre.

  • Bio-utopie (La), Nathalie Maufras, David Sorin, 2009

    Que recouvre le label bio ? Constitue-t-il une véritable alternative à la mainmise de l’industrie agro-alimentaire ? Des acteurs de terrain, convaincus par ce mode de production, présentent le monde concret de l’agriculture… Chercheurs, producteurs, consommateurs préservent l’espoir d’un développement durable…

  • Fifi hurle de joie, Mitra Farahani, 2013

    Fifi hurle de joie témoigne des deux derniers mois de la vie de Bahman Mohassess, légende de l’art moderne iranien. Ce curieux Diogène contemporain, après un exil volontaire d’une trentaine d’années, s’apprête à réaliser son œuvre ultime. Celle-ci lui est commandée par deux admirateurs, artistes eux-mêmes, venus d’Iran. L’intrigue se dirige progressivement vers l’histoire de ce « chef-d’œuvre inconnu ».

    Production : Butimar productions

  • Portugal : la voie de l’incertitude, François Manceaux, 2013

    Tourné au Portugal au cours des années 2010 et 2011, ce documentaire analyse le processus du laboratoire d’austérité imposé par le jeu de la finance mondiale. à travers une série d’entretiens croisés, le film montre que cette expérimentation portugaise est plus que jamais d’actualité aujourd’hui et peut apparaître comme une réalité prémonitoire pour l’avenir du modèle social et économique européen.

    Production : Paquita Romson Productions

  • Galinha que burlou o sistema (A), Quico Meirelles, 2012

    Ce film d’animation raconte l’histoire d’une poule en cage, élevée en batterie : dans une espèce d’épiphanie, elle comprend quel sera son destin et essaie de le changer.

    Mot-clé : Modes de production

  • Monde moderne (Un), Sabrina Malek, Arnaud Soulier, 2005

    Saint-Nazaire, 2003, les Chantiers de l’Atlantique. Recours massif à la sous-traitance, fragmentation des équipes de travail, afflux de travailleurs de multiples nationalités… Un film remarquable sur la réorganisation du travail dans nos sociétés contemporaines.

    Production : Les films de Mars, VLR productions

  • Boxe avec elle, Latifa Robbana Doghin, Salem Trabelsi, 2012

    Elles ont choisi de monter sur un ring et de se battre… pas pour se défouler, mais pour arracher des titres et pourquoi pas une médaille olympique qui les sortirait de leur condition très modeste ? Quel regard la société arabo-musulmane pose-t-elle sur ces femmes ? Elles ont baissé leur garde le temps d’une confession…

    Production : Machmoum production

  • Aristocrates du cuir (Les), Laurence Generet, 2012

    Et pourtant l’histoire du gant en cuir invite à un voyage insolite dans le temps. Raconter le gant de Saint-Julien, c’est replonger dans l’épopée industrielle française de la fin du 19ème siècle, dans ces petits ateliers crasseux côtoyant des usines flambantes, dans ce Limousin anarcho-syndicaliste, champion des mouvements sociaux, dans cette lutte des classes en modèles réduits avec ses « aristos » (les gantiers), ses « domiciles » (les paysans coupeurs de cuir) et ses « chercheurs d’or » (les misérables ramasseurs d’excréments).

    Production : 13 Productions

  • Déménagement (Le), Catherine Rechard, 2012

    À Rennes, comme dans beaucoup d’autres villes françaises, la Maison d’arrêt construite au début du 20ème siècle déserte le centre ville pour un centre pénitentiaire situé en périphérie. Alors que le déménagement approche, les personnes détenues et les personnels se questionnent : quelle sera la vie dans cette nouvelle prison ? Dans les deux établissements, le film s’interroge avec les personnages, sur la façon dont l’architecture interfère dans le mode de fonctionnement d’une prison.

    Production : Candela productions, France Télévision

  • Atlantic Produce Togo S.A., Penda Houzangbe, Jean-Gabriel Tregoat, 2012

    Atlantic Produce Togo est une entreprise qui produit et exporte des plantes ornementales. Du fait des avantages qu’elle garantit à ses employés, elle est un modèle social au Togo. En août 2006, elle est au bord de la faillite quand Tony, un jeune métis franco-togolais, décide de la racheter pour sauver les quatre-vingt-dix emplois. La situation reste précaire et Tony, dans sa lutte pour la survie de l’entreprise, se voit dans l’obligation de remettre en cause certains acquis sociaux.

    Production : Ardèche images production, .Mille et Une. films, World Films

  • Battle of the Xingu, Iara Lee, 2011

    Ce documenatire témoigne de la détermination des Amérindiens du Xingu à protéger leur mode de vie, en s’opposant à un projet de barrage hydraulique qui les priverait d’un fleuve qui constitue leur unique moyen de survie.

    Production : Caipirinha Productions Inc.

  • En route vers la grande école, Carine Mournaud, 2010

    Le Programme d’Etudes Intégrées (PEI) est un dispositif mis en place par Science Po Lille pour préparer des lycéens de Terminale méritants et de condition modeste à passer le concours d’entrée de l’IEP. Sur six élèves, il n’en reste plus que quatre. Décidés à passer le concours, les quatre restants livrent leurs impressions à propos de la semaine et de l’aide apportée par les cours de Sciences Po…

    Production : France Télévision, Zorn production international, CRRAV (Centre régional de Ressources audiovisuelles) - Pictanovo

  • Détroit, ville sauvage, Florent Tillon, 2010

    Bienvenue à Détroit, ancienne capitale de l’automobile, devenue capitale du crime où l’herbe pousse sur les parkings et où les bâtiments s’effondrent. Ici, bien que les graffitis annoncent des jours apocalyptiques, un nouveau mode de vie prend forme. Ce documentaire observe les changements dans les paysages urbains à ce moment historique où le « post » s’écrit avant « utopie » ou « dollar ».

    Production : Ego Productions

  • Mali, les paysans veillent au grain, Jean-Louis Saporito, 2010

    Au Mali, le monde paysan se syndique et s’organise pour participer aux politiques publiques. Tantôt partenaires de l’État, tantôt contestataires, les paysans et leurs leaders défendent une agriculture durable, familiale, moderne, bien loin de la Révolution verte.

    Production : TGA production audiovisuelle, Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI), TV Tours

  • Spécialiste : portrait d’un criminel moderne (Un), Eyal Sivan, 1998

    Un montage d’archives du procès, en 1961 à Jérusalem, de l’officier nazi responsable de la déportation dans les camps de concentration, Adolf Eichmann.

    Production : Momento production

  • Sous les pavés, la terre !, Pablo Girault, Thierry Kruger, 2009

    Navigant entre constats alarmants et propositions réalistes dans les domaines de l’agriculture, du transport et de l’habitat, Sous les pavés, la Terre traite des réalisations écologiques concrètes et incite à la réflexion pour une profonde re-fondation de nos modes de vie.

    Production : Brut productions

  • Espaces du travail - Réhabiliter, Michel QUINEJURE

    Films d'archives à l'appui, ce numéro d'"Architectures de l'habitat" retrace l'évolution des "espaces de travail", de la grande industrialisation, où l'ouvrier était soumis à la production tayloriste dans des ateliers aveugles, à la remise en cause du travail à la chaîne, à partir de la fin des années 1960, au profit d'espaces plus agréables à vivre. L'usine modèle Volvo, fondée en 1974 à Kalmar, en Suède, organise la hiérarchie complexe de vingt-sept équipes pluridisciplinaires autonomes dans des îlots ouverts sur l'extérieur. Structurés en forme d'étoile, les espaces de production réduits intègrent des salles de repos et assurent le confort et la sécurité du personnel. Dans les années 1990, il s'agit toujours de valoriser l'image de l'entreprise, mais aussi d'en améliorer la vie sociale. Les architectes Valode et Pistre ont conçu l'usine L'Oréal d'Aulnay-sous-Bois à partir des notions de flexibilité, d'autonomie et de communication : un jardin circulaire autour duquel s'ouvrent les ateliers de production. Aujourd'hui, l'organisation fonctionnelle des activités et, surtout, les relations de travail structurent des formes d'espaces plus variées. A Helsinki, chez Sol, la flexibilité de postes moins personnalisés inaugure une nouvelle manière de travailler ensemble, "là où il y a de la place", dans un décor d'architecture domestique. Annick Spay - CNC, Images de la Culture

  • Yvette, bon Dieu !, Sylvestre Chatenay, 2008

    Nous avons tous une image de nos racines campagnardes, réelles ou imaginaires, souvent très éloignée de la réalité paysanne moderne. Ce documentaire va à la rencontre de cette vision d’une ferme où tout est cultivé, où tous les animaux sont réunis comme dans une arche de Noé. Cette ferme est bien réelle, c’est celle d’Yvette, de sa mère centenaire et de ses deux frères. Ils vivent là depuis toujours, dans un univers où les valeurs résonnent encore au rythme des saisons.

    Production : ADR productions

  • École nomade (L’), Michel Debats, 2008

    En Sibérie orientale, des clans evenk, soucieux de préserver leur culture, aidés par l’anthropologue française Alexandra Lavrillier, ont mis en place un école nomade, homologuée par le ministère de l’Éducation russe. Outre un cursus scolaire classique, les enfants y étudient la culture, l’histoire et la langue evenk, mais surtout y apprennent la forêt et la vie nomade, l’objectif étant de leur donner les éléments pour qu’ils puissent assimiler modernité et tradition. L’école nomade est une belle réponse à ce défi.

    Production : La Gaptière Production

  • Bon logement pour tous (Un), Marina Galimberti, 2008

    « Realise », un groupement d’employeurs de l’économie sociale et solidaire, propose un modèle d’insertion professionnelle intégrant la question du logement.

    Production : Rapsode Production, Riv’Nord

  • A l’ombre de la montagne, Danielle Jaeggi, 2008

    Lieu mythique des premiers sanatoriums, Davos n’a pas échappé aux soubresauts de l’Histoire. De la belle époque paisible du début du siècle à la montée du nazisme puis au difficile accommodement avec les grandes puissances de la Deuxième Guerre mondiale, nous découvrons à quel point cet univers, préservé en apparence, se révèle être un modèle réduit d’une Suisse exposée aux pressions extérieures.

    Production : Louise productions, Les films d’ici, Graffiti Doc

  • El Ejido, la loi du profit, Jawad Rhalib, 2007

    L’exploitation des ouvriers agricoles immigrés dans le sud de l’Espagne, un esclavage moderne qui garnit les assiettes de l’Europe. Autrefois déserte, la région d’Almeria, dans le sud de l’Espagne, produit aujourd’hui un tiers de la consommation européenne hivernale des fruits et légumes et engrange les deux tiers des profits agricoles du pays. Un « miracle économique » sous serre qui repose sur le travail de près de 80 000 immigrés, pour moitié des sans-papiers.

    Production : Latcho Drom Production, Arte G.E.I.E, Clap d’Ort Films

  • Bienvenue à Bataville, François Caillat, 2007

    Tomas Bata, l’homme qui voulait chausser l’humanité entière décida en 1930 de créer en Lorraine une usine à chaussures, une cité idéale et un modèle de vie : Bataville. Le film nous raconte l’âge d’or de cette utopie patronale : une aventure joyeuse et terrifiante, une mise en scène du bonheur obligatoire.

    Production : Unlimited, INA productions

  • Bled number one, Rabah Ameur-Zaïmeche, 2006

    A peine sorti de prison, Kamel est expulsé vers son pays d’origine , l’Algérie. Cet exil forcé le contraint à observer avec lucidité un pays en pleine effervescence, tiraillé entre un désir de modernité et le poids de traditions ancestrales.

    Production : Sarrazink Productions

  • Veneno está na mesa (O), Silvio Tendler, 2011

    Le Brésil est le pays qui consomme le plus de pesticides au monde : 5,2 litres/an/habitant. Beaucoup de ces herbicides, fongicides et pesticides que nous consommons sont interdits dans pratiquement tous les pays du monde du fait du risque en matière de santé publique. Le risque est tant pour les travailleurs qui manipulent ces poisons que pour les citoyens qui consomment les produits agricoles. Le bénéfice revient aux transnationales qui fabriquent ces pesticides.

    Mots-clés : Modes de production, Production agricole

  • Alerte à Babylone, Jean Druon, 2005

    Babylone était cette cité assiégée de l’extérieur. Ce qui menace aujourd’hui la société globale d’effondrement résulte de la mystérieuse contrainte qui s’impose à elle de poursuivre son développement sans limite. Et cette contrainte ne peut être satisfaite que par la restriction toujours plus poussée des libertés humaines. A travers une série de déplacements et rencontres au sein de la cité moderne, ce film propose un constat actualisé de cette inquiétante perspective.

    Production : Culture Production

  • Fond du garage (Le), Loïc Balarac, 2004

    “Le garage moderne” n’est pas un garage comme les autres. C’est un nouveau « lieu » associatif, installé à Bordeaux depuis fin 2000, où l’on peut tout à la fois venir avec son véhicule pour raison mécanique, ou découvrir sur place une activité artistique.

    Production : K Production

  • Kiba, Tokyo micropole, Catherine Cadou, 2004

    Comment vit-on de nos jours à Tokyo ? Dans ce portrait d’un quartier de la mégalopole, nous vivons au rythme des gens de Kiba : des immeubles d’habitation jouxtant des maisons individuelles modestes, une usine et des ateliers d’artisans, dont le centre était le petit sanctuaire. Loin de la frénésie des métros bondés, de la consommation de produits de luxe, des restaurants chics, des tours ultra-modernes, c’est le Tokyo des bas quartiers, là où les gens habitent et vivent.

    Production : Catherine Dussart Productions

  • Voile de Berta (Le), Esteban Larrain, 2004

    Dans les montagnes du sud du Chili, un gigantesque barrage doit engloutir les terres des communautés indiennes. Le film retrace la lutte d’un groupe de femmes pour ne pas être expropriées et maintenir leur mode de vie millénaire

    Production : Piranha productions

  • Detropia, LOKI FILMS, GRADY Rachel, EWING Heidi, 2013

    Detropia relate le déclin économique et la dépopulation accélérée qui touche la ville de Détroit depuis 2000, mais aussi sa reprise en main par les habitants qui ont décidé de rester malgré la crise et qui s'organisent et agissent pour faire revivre la ville. Nous suivons le parcours de plusieurs habitants : Crystal Starr, activiste et vi

    Mots-clés : Modèle de développement, Mode de production

  • Du vent dans le voile, Inès Compan, 2002

    De Sanaa à Aden, ce film croise les combats de jeunes citadines Yéménites rebelles, fers de lance de l’évolution du statut de la femme dans une société encore très traditionnelle où se télescopent coutumes, islam et modernité. Elles prennent position sur la question du voile et témoignent plus largement de leur combat quotidien pour accéder à leur liberté.

    Production : K Production

  • Ouvriers de la terre (Les), Jean-Marie Barbe, 2001

    Dans les vignes et les vergers de l’Ardèche, le réalisateur a filmé ses voisins ouvriers agricoles, tour à tour vendangeurs, coupeurs de bois et de foin etc…En équilibre précaire, ils oscillent entre désarroi devant la modernité subie et nostalgie du passé.

    Production : Ardèche images production

  • Commission de la vérité (La), André Van In, 1999

    Avant 1994, l’Afrique du Sud n’avait jamais connu la démocratie ; il lui a donc fallu inventer son propre modèle. Ce fut la tâche du nouveau gouvernement et celle de tous les Sud-Africains.

    Production : Archipel 33 (Archipel 35), Entre chien et loup, WIP (Wallonie image production)

  • 3 frères pour une vie, Gilles Perret, 1999

    En 1972, les trois frères Bertrand prennent tous les risques en construisant une ferme ultra-moderne dans un petit village Haut Savoyard. Presque 30 ans plus tard, l’exploitation est un véritable succès économique, mais le bilan humain est beaucoup plus sévère. En effet, les trois frères sont restés célibataires et cette période peut se résumer en un seul mot : TRAVAIL.

    Production : K Production

  • Made in India, Patricia Plattner, 1998

    Dans l’État du Gujarat, sous le nom de SEWA (Self Employed Women Association), des femmes ont conçu un modèle original de syndicat. En 1998, elles sont 217 000 membres en Inde. Le but de SEWA est d’organiser les travailleuses indépendantes, les femmes pauvres, de métiers divers, celles qui travaillent à la maison, dans la rue, dans les champs, sans employeur fixe, au jour le jour.

    Production : Light Night production

  • Méditerranée, miroir du monde, Jean-Denis Bonan, 1997

    Un grand périple dans les ports de la Méditerranée. Cette odyssée moderne permet de faire un état des lieux de cette région berceau de notre civilisation.

    Production : Alif productions

  • Gardarem Lou Moussu, 1995

    Dans le langage pyrénéen, l’ours se dit « Lou Moussu », il est un seigneur que l’on respecte et que l’on craint. Il est le dernier grand fauve de France et d’Europe à résister encore à la pression de la société moderne dans les vallées d’Aspe et d’Ossau.

    Production : Maison de l’Ours (La), Marenco Productions

  • Terre des Maracatus (La), Philippe Coudrin, 2010

    Au nord-est du Brésil, la monoculture intensive de la canne à sucre est pratiquée depuis plusieurs siècles. Omniprésente, elle recouvre tout aujourd’hui, laissant les habitants de cette région toujours aussi pauvres. Au Pernambuco, les journaliers qui travaillent cette terre ont trouvé une forme originale de résistance et d’expression artistique : le maracatu rural. Au départ très violente, cette tradition de défilé, de costumes, de musique et d’improvisation a finalement été admise au Carnaval de Récife. Ce documentaire part à la rencontre d’un des groupes les plus fameux de maracatu rural « Estrela de Ouro ». Nous les suivons durant l’année préparant ce moment qui concrétise l’aboutissement de tant d’efforts : le carnaval !

    Mots-clés : Modes de production, Production agricole

  • Jeune Fille au livre (La), Jean-Louis Comolli, 1994

    Spécialement conçu pour l’image, « La Jeune Fille au livre » est un opéra qui raconte la passion destructrice entre un peintre et son modèle. Autour d’une toile, dans les coulisses du marché de l’art, va se jouer un drame philosophico-policier.

    Production : INA productions

  • Riens du tout, Cédric Klapisch, 1992

    Grand magasin vieillot et peu accueillant, où le personnel travaille en dilettante, les Grandes Galeries marchent mal. D’où la décision des dirigeants de nommer un nouveau P.D.G., qui aura pour mission de sortir l’établissement du marasme, faute de quoi celui-ci sera fermé. Méthodes de gestion modernes et motivation du personnel sont au programme du fringant directeur.

    Production : France 3 cinéma, MK2 Productions

  • André Gorz - Sur le travail, Marian Handwerker, 1990

    André Gorz est journaliste et philosophe. Français d’origine autrichienne, compagnon de route de Jean-Paul Sartre, il fonda avec lui la revue « Temps modernes ». Travailler plus pour gagner plus, ou travailler moins pour travailler tous et vivre mieux ? Pionnier des réflexions sur le concept de revenu garanti indépendant du travail salarié, le philosophe ébauche un projet de société à la fois écologiste et émancipateur.

    Production : Saga Film, CSC Production

  • Grèce, 12 mots ou l’Héritage de la chouette, Chris Marker, 1989

    Douze mots de racine grecque que Chris Marker décortique afin de mieux appréhender l’héritage qu’a eu la Grèce antique sur le monde moderne.

    Production : FIT Production, La Sept, Attica Art productions Inc. (Groupe Fondation Onassis)

  • Normale sup - 5 colonnes à la une -, Pierre Dumayet, 1968

    Interviews d’élèves entre 20 et 25 ans. Ils envisagent leur avenir, leurs rapports avec les anciens, leurs modèles. Ils évoquent leur vie dans le cadre de l’école, regrettant parfois son aspect hermétique et élitiste. Chacun apporte, avec plus ou moins d’optimisme, sa vision du monde de demain.

    Production : INA productions

  • Printemps à la Source, Chantal BRIET

    A La Source, cité HLM d'Epinay-sur-Seine, dans un centre commercial à l'abandon, l'épicerie d'Ali reste l'unique lieu d'échange, un refuge pour beaucoup d'habitants âgés ou esseulés. Pendant l'année du tournage, ce dernier commerce est menacé de fermeture. Le film est la chronique d'une résistance joyeuse, chaleureuse, solidaire. "Il m'a semblé que ce lieu recréait à son échelle ce que nos sociétés modernes étaient précisément en train de perdre : une manière d'exister ensemble, un mode de rapport au temps, à la parole, à l'autre (...). J'ai été touchée par le sentiment général d'abandon qui émane de cette communauté, abandon causé non seulement par la société HLM mais aussi abandon de la société entière qui relègue dans des endroits où elle ne met plus les pieds, toute une catégorie de misères." (Chantal Briet)

    Producteurs : YENTA Production (prod.) Culture Production (prod.) Périfilms (prod.)

  • Passeurs d'entre deux rives, Najib DHOUM, Allan WISNIEWSKI

    "Les prémices de cette histoire se situent en terre berbère et en pays d'islam, aux confins des régions montagneuses de l'Anti-Atlas marocain, dans le plus occidental des États du Maghreb, à la charnière de l'Afrique et de l'Europe. De là, dans les années 60, sous les regards inquiets des anciens et de leurs familles, de jeunes adolescents, souvent analphabètes ont quitté leurs foyers. Et ces nouveaux migrants de l'ère industrielle ont alors gagné les noirs chantiers de l'Europe. Aujourd'hui, trente années se sont écoulées pour ces migrants de la première heure. Les soubresauts économiques des années 80 les ont quelque peu malmenés dans leurs pays d'accueil. Et, en cette période de mondialisation de l'économie et du difficile équilibre des flux migratoires, ils se sentent bien souvent tiraillés entre la rupture définitive avec un pays d'accueil et l'éternel désir de retour dans leurs villages dans lesquels, à cause de leur exil, ils ne peuvent prétendre retrouver un statut social. Pourtant, depuis quelques années, certains d'entre eux ont décidé de relever le défi de cette ambiguïté. Un défi qui les a amenés à imaginer un nouveau mode de relation avec leur pays d'origine qui favorise le développement de leur région natale. Une idée simple qui propose d'associer chacun, villageois, émigrés, Européens, par leur créativité, leur épargne, leur savoir faire dans le développement des villages d'origine tout en respectant l'harmonie et les besoins des communautés du monde rural."-( Marjane )

    Producteurs : Marjane Productions, Image plus télévision

  • Prommata, DUSSORT Alain, TROTZIER Patrick, 2007

    Compilation de 7 films qui présente les activités de l'association PROMMATA : centre de ressources, atelier de fabrication des outils, témoignages d’utilisateurs, centre de formation, missions internationales, notamment au Burkina Faso.

    Mot-clé : Mode de production

  • La vie d'avant la vie d'après, Yvan FROHBERG

    Avec des mots simples et sans grand discours, des femmes originaires d'Algérie se confient. Epouses, mères de famille, souvent issues d'un milieu rural elles nous disent leur immigration et les évolutions, heureuses ou malheureuses, de leur vie quotidienne. Loin d'un émerveillement naïf ou d'une nostalgie idéalisante, ces femmes nous racontent l'attachement à leur pays d'origine et comment, modestement elles se redessinent une vie.

    Producteurs : Périphéries Productions (prod./distrib.)

  • Farida, Rachid, Zinedine et les autres, Mohammed LARKÈCHE

    Derrière ces prénoms et ces "autres", il y a des journalistes, des artistes et des sportifs franco-algériens qui, par leur réussite personnelle, offrent des repères aux jeunes issus de l'immigration et battent en brèche les images négatives ressassées par les médias. Récits croisés, donc, de double appartenance culturelle, d'histoires personnelles et d'interrogations, éclairés par les rappels historiques de Benjamin Stora et Mohamed Harbi. A la question de l'identité, au centre des propos des uns et des autres, des réponses aussi variées que percutantes sont apportées. Bref aperçu : Rachid Taha jongle avec les deux langues, le français pour le quotidien et l'arabe pour la résistance ; Rhéda s'insurge contre toute forme de ghetto car il est plus difficile de manipuler des gens qui s'octroient la liberté de ne pas rentrer dans des cases ; Malek Chibane puise le matériau de ses films dans son histoire et sa banlieue, et estime que la véritable liberté, c'est de se défendre avec ses propres mots et pas ceux des autres ; Rachid Arab fait le constat qu'il faut être deux fois meilleur que les autres pour s'imposer et regrette que les immigrés ne retrouvent pas grand chose d'eux-mêmes à la télévision. Quant à Farida, elle s'étonne qu'un jour "son physique d'Arabe" ait séduit de grands créateurs de mode, tout comme Farid Boudjellal, lorsqu'il évoque la Marche des Beurs de 1983, qui, par la suite, fit des Beurs des "branchés". (Sadia Saïghi, CNC-Images de la culture)

    Producteurs : CNC (éd.) Europeans North Productions (prod.) France 3 Rhône-Alpes-Auvergne (prod.) YN productions (prod.)

  • Évolutions du collectif, Marie FRAPIN

    Grâce aux témoignages accablants d'habitants, relayés par une presse dénonçant nombre de scandales, architectes et historiens ont constaté l'échec des grands ensembles, nés certes dans l'utopie du confort mais plus encore dans l'urgence de la reconstruction d'après-guerre. Cette prise de conscience à partir des années 1970 a ouvert la voie à des logements sociaux inventifs et humains qui renouent avec la cité. État de la France en 1945 : 432 000 logements sont détruits et 820 000 inutilisables. Il faut bâtir, massivement : les grues dansent sur les images en noir et blanc. Une maîtresse de maison s'agite en Technicolor dans sa cuisine intégrée, au confort moderne. Des milliers de logements identiques se superposent et s'alignent ; tous ont une salle de bains. Le béton, matériau pourtant novateur au potentiel formel illimité, est synonyme d'économie et de rapidité pour un Etat qui doit tout financer. L'urgence, c'est l'intérieur ; au dehors, "aucun espace public, que de l'espace extérieur" (Roland Castro). Une habitante de La Courneuve parle d'angoisse et d'oppression. Bientôt, certains architectes s'insurgent contre l'appartement type, reproductible à l'envie. Renaudie, Portzamparc, Girard, tous cherchent à diversifier les compositions, les matériaux, à retrouver la ville grâce aux vues, aux terrasses plantées ou aux formes ouvertes et à redonner un sens à la vie de quartier. (Annick Spay, CNC-Images de la culture)

    Producteurs : Lieurac productions (prod.) CNC (éd.)